Créer une entrée quand y’en a pas.

Bonjour les Fengshuistes,

Voilà un sujet bien concret va vous parler et vous éclairer sur bien des points  j’en suis sûre.

L’article qui va suivre est fourni d’explications progressives et de photos. Cerise sur le gâteau, c’est  le fruit du travail de Christelle (78) Scrappeuse, créative à souhaits, pleine d’initiatives et Arthérapeute. Je la remercie vivement de m’autoriser à publier le compte rendu des expériences faites avec son mari dans leurs aménagements Feng Shui. Il vient parfaitement illustrer les étapes de mise en place pour les corrections que je leur ai conseillées d’appliquer.

Quand je suis en visite quelque part : amis, famille, ou pour le professionnel, pour peu que l’on s’intéresse au Feng Shui, on me pose tout de suite la même question : ” C’est Feng Shui  ici ? “ ou encore ” C’est bien ou c’est pas bien ? “ Il faut bien s’imaginer que je ne me mets pas en mode ” Etude Feng Shui ” comme on appuierait sur un bouton de télévision dès que je franchis un espace ! Parce que tout s’étudie avec précision si on veut faire du bon travail. Mais oui ! et aussi…évidemment que lorsqu’on on aime ce qu’on fait, qu’on voit ce qui ne va pas, on ne peut pas en faire abstraction  surtout quand il s’agit de bien être.

Si bien que dès que je suis entrée dans leur appartement j’y ai noté ses faiblesses ( bien avant de me plonger totalement dans  l’étude, car au niveau de l’aménagement de l’espace il y a des éléments qui sautent immédiatement aux yeux ) Alors, comment ne rien dire ? stupide hein…surtout quand l’oreille s’y prête. Aussitôt vu, aussitôt fait je leur ai proposé de mettre mon nez dans leur espace privé !

Le point de départ ?

Au premier coup d’œil, l’entrée ! Et de là, une suite logique d’autres problèmes. A chaque problème on trouve une solution, on essaie toujours au moins d’en tirer le meilleur : 20% de + , 50% de + , 70% de +, 100 % de + — > Bravo ! 

Une entrée c’est essentiel, on l’appelle la bouche de Chi en Feng shui, son sait qu’elle accueille les premières énergies extérieures et qu’elle les filtre également. C’est un sas de décompression en quelque sorte. Qui plus est elle donne le ton, elle oriente, elle est la première image et impression que l’on ressent. TOUT ce qui y sera déposé et aménagé influencera  la bonne circulation des énergies dans un lieu privé ou professionnel.

Le retour très positif des habitants a été rapide. Je conseille toujours avant de se lancer dans des aménagements plus conséquents, de faire l’expérience avec des remèdes éphémères. Une fois que la conviction de ce bien être est installé, ce n’est pas la tête qui vous le réclamera, c’est votre corps tout entier ! Donc :

  1. Mettez en place des remèdes simples pour commencer (pas besoin d’acheter, on a souvent tout chez soi)
  2. Expérimentez, ressentez.
  3. Fixez  les remèdes sur le long terme ( cf. la lecture du témoignage)

Quand on me donne le retour des expériences faites, il y a bien une chose qui me fascine toujours : c’est  le choix des mots pour l’exprimer.  Ils sont justes, souvent très précis au vue de la situation. Tout ce que le corps encaisse d’énergies en disharmonies, il cherche à les compenser autrement. L’ inconscient les enregistre, les émotions se dévoilent : stress, insécurité, agitation, peur, vide, etc. et le corps les restitue. Après son installation Christelle me disait : ”  je me sens protégée “.

Alors une maison qui guérit ça vous dit ?

——————————————  Bonne lecture  —————————————————–

Hello,
Aujourd’hui je partage avec vous une astuce déco et surtout un bon plan Feng Shui. J’ai eu le plaisir de recevoir Cécile de Côté Feng Shui pour une analyse de notre appartement. Je suis vraiment enchantée de sa venue car elle a su relever des points que nous avions mis de côté en nous disant que c’était impossible à modifier et nous avons trouvé des solutions ensemble. Aujourd’hui l’appartement est plus agréable à vivre. C’est difficile à expliquer avec des mots, mais on peut dire que je m’y sens plus “chez moi”.
L’analyse de Coté Feng Shui est très fine car elles prend plusieurs paramètres en compte. C’est vraiment impressionnant de la voir à l’oeuvre, faire un plan des pièces  à main lever, tracer les courants d’énergie, relever les zone à travailler… elle prend très au sérieux l’aspect professionnel de son travail et propose des dossiers d’expertise très complets.

Chez nous,un des gros points  était l’entrée, tout simplement parce qu’il n’y en avait pas. La porte ouvrait directement sur la cuisine (elle-même est ouverte sur le salon).

Entrée cuisine (la porte est sur la droite)
Outre les dysfonctionnement liés à l’énergie qui circule mal, cela posait un vrai problème d’intimité puisque la porte d’entrée donne vue sur celle des WC et de la salle de bain. C’est l’inconvénient majeur des espaces très ouverts. Donc potentiellement si on ouvre la porte d’entrée au moment où je sors de la salle de bain en petite tenue…. OUPS !
Cécile a proposé de créer un espace entrée en arc de cercle pour optimiser la circulation dans la future entrée et la cuisine (qui devient de ce fait plus petite). Nous avions 3 solutions possibles :
  • Mettre un paravent
  • Installer un système de tringles à rideau ou panneaux
  • Poser une cloison
Après avoir vu plusieurs styles de paravents, nous n’avons pas retenu cette solution. Nous avons testé le système des rideaux en utilisant des perches à dressing (sans fixation) pour nous donner une idée du rendu.
C’était du gros bricolage, très moche, je vous l’accorde ! Mais cela nous a permis de nous rendre compte de l’espace physique à aménager, les proportions et aussi que l’option rideau ne nous convenait pas non plus (en plus d’occulter trop la lumière).
Sachant aussi que nous sommes locataires, nous ne pouvions pas nous engager dans des travaux trop impactant. Nous vons finalement trouvé notre bonheur dans les cloisons amovibles (avec un système de perche à ressort, donc aucun trou à percer !).

Les lames orientables viennent de Castorama (il existe plusieurs variantes de cloisons amovibles), il s’agit de la gamme Ella. Elles sont prévues pour une hauteur de plafond maximum de 2m50. Nous avons 2m60, nous avons remplacé les pieds d’origine par les pieds de lit “Bjorli” (rien qu’au nom vous avez deviné qu’il viennent du magasin Ikea) en 20 cm pour obtenir la bonne hauteur.

Premiers essais de disposition

 

Vue en entrant dans l’appartement

 

L’objectif était de briser la vue plongeante qu’on avait sur l’espace privé, et donc de mieux répartir la circulation des énergies.

Après quelques ajustements, nous avons ajouté une petite bibliothèque pour créer un espace déco accueillant. Il sert également de vide-poche (donc plus de clefs, papiers qui traînent n’importe où).
Cette petite bibliothèque clos bien l’espace et me permet de jouer avec la déco au gré de mes envies.
Ce simple ajustement d’espace fait que je me sens plus en sécurité dans l’appartement, et comme je le disais plus “chez moi”. Le fait de réfléchir à ces aménagements m’a permis de m’approprier un peu plus le lieu, de le décorer et de l’habiter (dans tous les sens du terme).
Nous nous occuperons des autres pièces prochainement, le bureau scrap est en cours (entre autre).
Merci à Cécile de https://cotefengshui.com pour ses précieux conseils, son expertise et son professionnalisme.

LEAVE A COMMENT

* Champs requis. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.